Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un court passage à Bonaguil

Publié le par Brigitte Lagravaire

Un court passage à Bonaguil

Donnez-moi tous les châteaux de la Loire, je reste à Bonaguil !

Une opportunité aujourd'hui. Un rendez-vous de fin de matinée à Fumel annulé. -Tant pis, je ne t'en veux pas, travaille, j'ai l'appareil photo, je vais m'arrêter à Penne. - Et pourquoi tu n'irais pas à Bonaguil, à cette heure-ci il n'y aura pas encore foule ? - Oui, tu as raison, bonne idée, j'y vais.

Et me voilà, talons hauts et sac à dos, dans les ruelles du village, à tourner autour de mon château préféré.

C'est lui qui m'a accueillie, il s'appelle Béranger.

C'est lui qui m'a accueillie, il s'appelle Béranger.

Le village

Un court passage à Bonaguil
Un court passage à Bonaguil
Un court passage à Bonaguil
Un court passage à Bonaguil
Un court passage à Bonaguil
La chapelle seigneuriale.

La chapelle seigneuriale.

Un court passage à Bonaguil
Un court passage à Bonaguil
Un court passage à Bonaguil

Le château

 

Vue de l'entrée (Nord)
Vue de l'entrée (Nord)

Vue de l'entrée (Nord)

Le pont levis au-dessus des fossés

Le pont levis au-dessus des fossés

La grosse tour.
La grosse tour.

La grosse tour.

La casemate basse, sous le pont-levis.

La casemate basse, sous le pont-levis.

La grosse tour, la tour carrrée, le donjon (Ouest).
La grosse tour, la tour carrrée, le donjon (Ouest).

La grosse tour, la tour carrrée, le donjon (Ouest).

Le donjon et la poterne (Sud).
Le donjon et la poterne (Sud).
Le donjon et la poterne (Sud).

Le donjon et la poterne (Sud).

Le donjon (Est).
Le donjon (Est).

Le donjon (Est).

Au pied du château.

Un court passage à Bonaguil
Un court passage à Bonaguil
Un court passage à Bonaguil
Un court passage à Bonaguil
Un court passage à Bonaguil
Un court passage à Bonaguil
Un court passage à Bonaguil
Un court passage à Bonaguil

Je n'ai pas suivi la visite du château, pas vraiment le temps et... un peu craintive d'être déçue. J'ai connu Bonaguil dans les années 1968/70, à l'époque de Max Pons. Un soir d'été, une des premières manifestations en soirée. Nous avions pique-niqué chez Max Pons. Dans la nuit, une chorale féminine (les Escholiers de Guyenne ?), une guitare dans la grotte naturelle sous le château. On m'a envoyée avec une lampe-tempête chercher je ne sais quoi. A mon retour, par la poterne peut-être, la lampe s'est éteinte. Seule sur les remparts, dans une magnifique nuit étoilée, la fière et élégante silhouette du donjon, la guitare, ces voix claires qui montaient de la grotte... magique !

Quelques années après, j'ai suivi la visite, vu les restaurations. Bien, mais... l'impression qu'il avait perdu de sa magie.

Pourtant, je garde toujours la même fascination pour ce donjon.

Pourtant, je garde toujours la même fascination pour ce donjon.

Un court passage à Bonaguil

Pour en savoir plus : chateau de Bonaguil/présentation

D'autres photos :

Commenter cet article

patchie 10/11/2015 13:22

Coucou, oui, c'est un joli chateau. On a fait la visite en juin (2010) avant les vacances et du coup on était que 4 avec le guide (historien), c'était super. On y est allé aussi une fois pour le feu d'artifice, ça valait le coup d'arriver 2h avant (pour avoir une place de parking et pour être pas trop mal placée pour faire les vidéos). On aime bien y revenir aussi à l'automne car c'est beau sur les petites routes qui en fait le tour.
bon après midi, bises.

Brigitte Lagravaire 10/11/2015 17:53

Mis à part ce petit tour improvisé dans le village, je n'y suis pas allée depuis des années. Je garde le souvenir de cette soirée musicale, la guitare légère, la chorale dans la grotte et moi sous les étoiles. J'ai peur de perdre cette magie en y revenant.